Portraits de femme . Barta


Capter la vérité des gens est ma quête perpétuelle, celle qui m’a poussée à devenir photographe. Les Femmes sont pour moi une source d’inspiration inépuisable. J’en explore toutes les facettes pour capter leur lumière intérieure, révéler leur puissance et souligner leur singularité.


J'ai eu l'immense fierté d'avoir eu mes portraits de femmes exposés au Centre Commercial So Ouest en mars ! Avec cette exposition, nous souhaitions célébrer toutes ces femmes qui osent, qui entreprennent et qui s’engagent pour construire le monde d’Après.


Pour prolonger cette exposition photo, je voulais mettre chaque femme à l'honneur en vous donnant rendez-vous toutes les semaines avec le portrait de l'une d'entre elles. Et aujourd'hui on poursuit la série avec Barta.


Barta est venue au studio en mars 2021 et quand je l'ai aperçue dans l'entre baillement de ma porte, le mot qui m'est venue est "lumière". Et en préparant, cette interview je me suis demandée quelle était la signification de son prénom et je n'étais pas étonnée quand j'ai découverte que c'était le mot "brillante". Barta, c'est un soleil qui met toute son intelligence au service des autres pour les faire avancer sur leur chemin. Je vous laisse découvrir cette femme incroyable à travers ses mots !



Peux-tu te présenter en quelques mots ?


Je suis mariée et mère de 3 grands enfants (2 filles et 1 garçon).


Après un parcours de 30 ans dans une multinationale leader sur son marché où j’ai occupé différents postes opérationnels et de management,


Les interactions humaines m’ont depuis toujours fascinées et j’ai toujours admiré les personnes qui savaient communiquer de manière fluide et surtout celles qui parvenaient toujours à avoir une bonne maîtrise d’elles en toutes circonstances. Ce qui m’a conduite à m’intéresser et à me former à l’intelligence émotionnelle.


Aujourd'hui, je suis entrepreneuse dans le domaine de l’accompagnement principalement en entreprise (management, organisation, conduite du changement, leadership émotionnel).



Tu es venue faire une première séance photo au studio avec moi en 2021. Quelles étaient tes motivations ?


J’avais besoin de renouveler mes portraits pour mon projet professionnel (intégrer des photos professionnelles sur mon site et sur divers sites pour des catalogues en ligne de consulting et coaching).



Comment te sentais-tu avant cette séance photo ?


Je te suivais depuis quelques temps sur Linkedin et j’avais énormément apprécié les portraits que tu diffusais et présentais sur ce RS. Je me suis dit à ce moment-là que je te solliciterai si je devais réaliser mon nouvel album photo pro.


J’étais très excitée à l’idée de te rencontrer et confiante dans le résultat puisque je n’avais pas de doute sur tes compétences en tant que photographe, donc assez sereine de ce côté-là. Par contre, il est vrai que je n’étais pas à l’aise à l’idée de poser et de me dire que cela pouvait peut-être durer longtemps.


Comment te sentais-tu après ?


Soulagée, enthousiaste et confiante dans le résultat… Cela est passé tellement vite et l’expérience était très agréable grâce à ta manière de nous prendre en charge avant, pendant et après. Une véritable expérience tournée vers la cliente et pas seulement focalisée sur le shooting photo. J’ai beaucoup apprécié tes recommandations sur les tenues… un vrai plus qui permet de déstresser et qui montre qu’on est soutenue.


Être une femme en 2022, ça signifie quoi pour toi ?


Être une femme en 2022 c’est devenir qui on veut être, ne pas subir, s’assumer pleinement et à tous les niveaux, faire ses propres choix, s’écouter et construire la vie que l’on souhaite = ÊTRE LIBRE


Aujourd’hui, on peut grâce au digital entreprendre et impacter de manière plus forte qu’il y a 10 ans et cela ne cesse de s’accélérer, il convient juste de suivre…



Qu’est-ce que tu aimerais changer dans le monde de demain ?


Je souhaiterai rétablir plus de justice et d’équité dans le partage des ressources planétaires et revenir à une consommation qui préserve notre planète.


Je crois que chaque être humain sur cette planète peut vivre dignement, c’est-à-dire subvenir à ses besoins et ceux de de sa famille, nul besoin de surconsommer, renouons avec les métiers de la terre indispensables aujourd’hui, privilégions la consommation de proximité et revoyons le contenu de nos assiettes.


J’aimerais aussi renforcer les liens intergénérationnels, ne plus vivre dans un monde égoïste où il y a un manque de solidarité, apprendre depuis le plus jeune âge à prendre soin de nos aînés, comme prendre aussi soin de nos plus jeunes au niveau émotionnel (renforcer leur intelligence émotionnel pour mieux combattre la maladie du 21e siècle qui est le stress).



Côté pro, tu as changé de voie. Peux-tu nous parler un peu de ta vie d’entrepreneuse ?


Du salariat à l’entreprenariat, c’est pour moi la quête de sens avant tout ! J’avais un besoin d’accomplissement, d’entreprendre et d’oser quelque chose de nouveau, une réelle bifurcation.

Cela n’a pas été facile de faire ce choix puisque cela m’a poussé à sortir de ma zone de confort surtout la sécurité financière. J’ai eu la chance d’avoir un soutien très fort de la part des membres de ma famille, cela m’a beaucoup aidé puisque cela faisait 30 ans que j’étais salariée.


En fait, choisir d’être entrepreneur est selon moi un besoin de connaître sa propre valeur (pour soi avant tout), de partager et contribuer d’une manière plus large au monde vs le salariat où on reste limiter. La vie d’entrepreneuse c’est beaucoup de joie, de déception, de remise en question, de travail sans fin… C’est incarner une multitude de rôles : le patron, le commercial, le financier, le community manager, le marketer…


En fait, tu es un véritable acteur mais cela tu le découvres au fur et à mesure de ta progression. Par contre, cela t’apporte beaucoup de liberté, de rencontres, de partenariats puisque tu es obligé d’avancer et cela fait du bien pour partager et se booster ce qui permet de développer la confiance en soi.


C’est être tourné vers l’inconnu et se découvrir, il n’y a pas de filet comme en entreprise donc là tu apprends véritablement à te connaître (tes forces et tes limites) et à bâtir des alliances puisque je suis convaincue que la réussite ne se fait pas seule mais elle est collective.




Peux-tu nous raconter le plus gros échec de ta vie ?


Quand j’ai démarré mon activité d’entrepreneuse je faisais facilement confiance et j’ai travaillé quelques mois pour une société qui a profité de mon expertise et expérience professionnelle et qui ne m’a jamais rémunéré. En fait, j’étais tellement contente de partager mon savoir et expertise que je ne suis même pas posé la question de cadrer les choses à mon avantage, j’ai fait confiance. Je suis tombée sur une personne malhonnête, depuis cela m’a beaucoup servis et je pose le cadre avant toute proposition de collaboration.


Et ta plus belle réussite ?


Mes enfants, mon mariage. Ce sont mes moteurs depuis toujours et je sais que je serai toujours fière du chemin parcouru grâce à ce que j’ai construit avec les membres de ma famille.


Peux-tu nous partager ton mantra ?


« Ce qui ne me tue pas me rend plus fort » - Nietzsche


Je préfère la signification qu’en fait Boris Cyrulnik au travers de la résilience.


Je suis convaincue que développer cette compétence (résilience) au quotidien permet de se relever facilement des difficultés ; de saisir les opportunités plutôt que de rester focaliser sur la difficulté. En fait, c’est regarder les faits pour bâtir sa confiance en l’avenir = être tourner vers l’horizon.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square